Véhicules électriques : coût, autonomie, borne de recharge

Les derniers rapports du GIEC tendent à démontrer que le réchauffement climatique entre dans une phase critique, évoquant une dernière chance à saisir pour inverser la tendance. Tous les secteurs d’activité sont concernés et les transports n’échappent pas à la règle. À titre indicatif, en France, 95 % des émissions de gaz à effet de serre du transport sont liées au transport routier.

Les institutions européennes ont pris la mesure de l’enjeu qui nous est proposé. Comme en témoignent le Paquet Climat ou Fit for 55, qui stimulent la transition énergétique. Comme d’autres pays voisins, la France a relayé cette démarche avec des lois, comme la LOM ou « Climat et Résilience ». Incluant la mise en œuvre des Zones à Faibles Émissions, et de nombreuses mesures d’incitation à l’adoption de véhicules propres.

Le véhicule 100 % électrique est plébiscité pour réaliser cette transition énergétique et réduire la pollution. Utilisées à bon escient, les voitures hybrides ou hybrides rechargeables peuvent aussi se poser en sas de passage intermédiaire. À un horizon un peu plus lointain pour un développement de masse, les véhicules à hydrogène sont aussi très prometteurs.

L’offre de véhicules électrifiés couvre tous les segments de marché

À l’heure de renouveler les voitures de votre parc, sur fond de seuils de verdissement progressif concernant de nombreuses entreprises… Il est grand temps d’opter pour des véhicules électriques. D’une part, parce qu’il y a fort à parier que les textes officiels s’enrichissent prochainement d’un volet de sanctions financières en cas de non-respect des seuils de verdissement. Surtout que l’État maintient ses différentes aides à l’achat.

D’autre part, car début juin 2022, le Parlement européen a valider l’interdiction pure et simple de la vente de véhicules thermiques en 2035.

Anticiper ces évolutions annoncées vous assure la maîtrise de la situation et du pilotage de votre flotte. En étant attentif à l’empreinte environnementale de votre parc, vous valorisez aussi votre image de marque… Auprès de vos collaborateurs comme de vos clients.

En outre, la gamme des véhicules électriques disponibles sur le marché est désormais très vaste et couvre tous les segments de marché. Chez Hyundai, toute la gamme est électrifiée, des petites citadines aux grands SUV. Plusieurs niveaux d’électrification sont disponibles pour répondre au plus près de vos usages réels. Et viser la juste synthèse entre diminution de l’empreinte environnementale et maîtrise des coûts. Dans une optique similaire, plusieurs puissances de batteries sont même proposées : par exemple, deux configurations sur le SUV KONA et même trois pour le SUV IONIQ 5.

véhicule électriques_renouveler votre parc

Autonomie et optimisation du temps de recharge

Par ailleurs, l’opération de recharge d’un véhicule électrique est d’une grande simplicité. On distingue quatre grandes familles de recharge : la recharge sur le lieu de travail, la recharge au domicile (maison ou immeuble, le « droit à la prise » ayant été instauré par un décret datant de 2011). La recharge dite de nécessité (en stations, souvent sur le réseau autoroutier), et la recharge dite d’opportunité (commerces, cinémas, hôtels, etc., souvent avec des avantages associés).

Le choix revient donc au gestionnaire de parc. Au-delà de l’équipement des bornes dans l’entreprise, il peut choisir d’aider ses collaborateurs à installer une borne à leur domicile (avec les AEN, pour “avantages en nature”, associés). Il a aussi la possibilité de fournir des cartes d’accès aux réseaux de bornes privés et/ou en voirie. Ce qui se révèle précieux pour les gros rouleurs, souvent des commerciaux en tournée, qui ont besoin des services de charge rapide.

Les conseillers Hyundai Entreprises sont formés pour vous aider à faire vos choix en fonction de vos besoins opérationnels et réels. En effet, inutile de privilégier systématiquement la plus grande autonomie sur un véhicule électrique si les usages des salariés sont concentrés sur des distances courtes ou moyennes. D’autant plus que l’autonomie des voitures électriques de dernière génération couvre en moyenne plus de 80 % des besoins constatés. Cependant, il est important de choisir le bon duo puissance de la batterie et borne de recharge. Et ce pour optimiser le temps de recharge. En gardant à l’esprit qu’il vaut mieux recharger plusieurs fois sa batterie partiellement que d’effectuer des charges totales. Comme pour les téléphones ou les ordinateurs portables, une batterie se recharge très rapidement jusqu’à 80 %. Beaucoup moins entre 80 et 100 %.

Les véhicules électriques font valoir un TCO imbattable

En outre, le prix des véhicules électriques est aujourd’hui très compétitif, imbattable même si on raisonne en termes de TCO.

Les aides à l’achat du véhicule sont significatives, à l’image du bonus écologique. Elles concernent aussi les bornes de recharge par le biais du programme Advenir supervisé par l’Avere. Les avantages fiscaux sont nombreux : exonération de taxes (ex-TVS), base d’amortissement de 30 000 euros, exonération de frais de carte grise, etc.

De surcroît, les coûts d’entretien des véhicules électriques sont bien moindres que ceux d’un modèle thermique, essence ou diesel. L’écart moyen évalué par plusieurs experts se situe entre 30 et 35 %. Les batteries du véhicule électrique ont une grande espérance de vie et Hyundai les garantit ainsi huit ans.

À l’heure où les prix des carburants enregistrent des hausses importantes, on peut ajouter que les tarifs de l’électricité constituent un avantage concurrentiel. D’autant qu’avec les applications proposées par Hyundai et ses partenaires, il est facile de privilégier la recharge aux heures creuses.

La compétitivité financière des véhicules électriques est encore accentuée par le fait qu’ils ont une totale liberté de circulation. Tandis que se déploient des ZFE dans de nombreuses agglomérations, ce biais opérationnel peut rapidement devenir déterminant.

Préparer un monde meilleur

Enfin, avec un pas de recul, le choix du véhicule électrique se justifie à l’aune du défi climatique qui nous est proposé. En effet, le bilan environnemental des voitures électriques est le plus performant des différentes solutions technologiques disponibles sur le marché. Et l’impact sur les indicateurs de pollution locale est immédiat. Les véhicules particuliers à la plus faible empreinte carbone sont les véhicules électriques à batterie…Quel que soit le mix électrique de la région considérée.

« Un mix décarboné (France, électricité renouvelable) permet les meilleures performances, mais même un véhicule électrique vendu aujourd’hui en Allemagne, voire en Pologne, reste moins émissif qu’un véhicule thermique »,

pointe ainsi un récent rapport de Carbone 4, qui tranche donc le débat sur les méthodes de production de l’électricité.