RH : le véhicule de fonction comme levier de motivation des collaborateurs

Les usages évoluent mais la passion demeure ! Dans nos cultures latines, posséder une belle voiture, bien équipée, est un signe de reconnaissance sociale. Pourquoi ne pas exploiter ce goût pour les voitures en vue de fidéliser et motiver vos collaborateurs ?

 

Les mouvements de main d’œuvre, plus communément appelés Turnover correspondent au taux de départ par rapport aux arrivées au sein des effectifs. Lorsque ce taux est élevé, l’entreprise subit non seulement une certaine désorganisation de son activité, mais doit également faire face à des coûts importants. En effet, au-delà de la perte de productivité liée au départ de collaborateurs installés, viennent se greffer les frais liés aux nouveaux recrutements et à la formation des entrants. Selon une étude de Hay Group, le taux de turnover en entreprise en France devrait atteindre 15,1 % en 2018. Le management et les responsables doivent trouver des solutions pour fidéliser les équipes. La rémunération, comme l’ambiance de travail sont évidemment des leviers majeurs. Mais le fait de mettre à disposition un véhicule de fonction constitue également un avantage non négligeable. Selon le baromètre de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE), 78 % des grandes entreprises continuent de penser que le véhicule de fonction est un instrument de motivation important.

 

Des avantages fiscaux réciproques

Proposer des véhicules de fonction peut s’avérer très avantageux d’un point de vue fiscal. Même si l’entreprise doit assumer la taxe sur les véhicules de société, l’impôt société sur les coûts non déductibles ou les charges sociales patronales sur le montant de l’avantage en nature, elle s’affranchit de la fastidieuse gestion des indemnités kilométriques. Le collaborateur de son côté, devra intégrer cet avantage en mature en s’acquittant des charges salariales et de l’impôt sur le revenu. Malgré ces désagréments, le bénéfice de l’usage du véhicule au quotidien, y compris dans le cadre privé, reste supérieur à la surcharge fiscale…

 

Le véhicule : une gratification professionnelle

Nombre d’entreprises associent la gamme et le niveau d’équipement du véhicule à la place occupée dans l’organigramme. Plus le véhicule est équipé, plus le collaborateur se sent reconnu et gratifié. En optant pour des modèles très équipés pour l’ensemble de la flotte, le plaisir de disposer d’une auto plaisante à conduire, contribuera à fidéliser vos équipes et pourquoi pas à optimiser leurs performances. Pen effet, pourquoi ne pas attribuer une auto d’une gamme supérieure lorsque le collaborateur atteint un objectif donné ?