IoT : les objets connectés pour améliorer le comportement des collaborateurs

Les objets connectés ont envahi notre quotidien. Au-delà des usages grand public pour piloter vos activités sportives ou vos volets roulants, l’Internet des Objets ou IoT peut répondre aux besoins des gestionnaires de flotte automobile !

Pour un gestionnaire de flotte, la quête d’informations sur les usages des conducteurs est permanente ! Loin de se cantonner à une simple volonté de flicage, les informations qui peuvent être collectées à bord de véhicules « connectés » permettent de mieux comprendre le comportement des utilisateurs, et de détecter des leviers d’amélioration.

Objets connectés : Mode d’emploi

Tous les véhicules n’intègrent pas de manière native la dimension « connectée ». Cependant, tous les véhicules, depuis 2002, sont dotés d’une prise OBD qui peut être utilisée pour connecter un boîtier intelligent. Celui-ci se chargera de collecter, en permanence, des données sur le comportement du véhicule et du conducteur. Ces informations sont variées et s’étendent de la localisation, en passant par un suivi des parcours, jusqu’à une analyse des temps de conduite. Plus intéressant, le suivi des consommations mais surtout l’analyse des accélérations « anormales », des freinages violents, permettront de détecter les collaborateurs dont le comportement routier est… perfectible.

Bien utiliser l’IoT

XEE, OuiCar, Drivy les acteurs et les usages se multiplient ! Capables d’enregistrer tous les déplacements du véhicule, les applications qui accompagnent ces dispositifs, délivrent un relevé des trajets horodatés et détaillés de la voiture. De quoi réaliser des projections précises de l’usage des véhicules sur plusieurs mois afin de comparer l’utilisation réelle de la flotte par rapport au contrat de location.