L’hiver est de retour : 3 conseils pour faire face aux risques routiers !

Les fêtes de fin d’année sont derrière nous mais les réalités plus triviales de l’hiver sont toujours là ! Baisse des températures, chaussées glissantes, visibilité réduite… 3 conseils pour faire face aux risques routiers !

Même si, en bon gestionnaire de flotte, vous avez fait équiper vos véhicules de pneus d’hiver, garantissant une meilleure adhérence, c’est bien le facteur humain qui prime ! Rappel de quelques pratiques de base qui éviteront la taule froissée…

1. Augmenter la distance de sécurité

Le fait que les routes soient glissantes induit nécessairement que la distance de freinage et la distance d’arrêt vont augmenter considérablement. On estime qu’une route verglacée est trois fois plus glissante qu’une route sèche. La distance de sécurité sur route sèche est calculée en multipliant par trois le chiffre de la dizaine des vitesses. Si vous roulez à 50 km/h sur route sèche, votre distance de sécurité s’établit à 15 mètres. Sur route verglacée, multipliez le chiffre de la dizaine de vitesse par 9. A 50 km/h, prévoyez 45 mètres entre vous et le véhicule qui vous précède.

2. Adapter la pression des pneus

C’est bien connu, l’air chaud se dilate. On y pense rarement, mais avec les températures hivernales au contraire, la pression des pneus varie sensiblement à la baisse. Lorsque vous vérifiez celle-ci, assurez-vous de le faire à froid (moins de 15 km parcourus) et ajoutez 0,2 bars de pression par rapport aux recommandations du constructeur.

3. Penser au frein moteur

Sur chaussée glissante, les freinages brutaux seront synonymes de perte d’adhérence, y compris avec l’ABS. Pour éviter les mauvaises surprises, les blocages de roues et les dérapages adoptez un style de conduite plus souple. Portez votre regard plus loin afin de pouvoir anticiper sur les dangers et ayez le réflexe d’utiliser votre frein moteur, en rétrogradant au bon moment !