Marché automobile Btob : les flottes de véhicules se mettent progressivement au vert

L’année 2020 a été une année record en termes d’immatriculations de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables en France. Pour savoir comment s’est comporté le marché automobile BtoB sur cette même période en termes de ventes de véhicules électrifiés et de comportements des gestionnaires de flottes, nous avons interrogé François Piot d’Arval Mobility Observatory, nouvel adhérent à l’AVEM.

Monsieur Piot, pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter la société Arval ?

Arval, leader européen de la location longue durée et des nouvelles solutions de mobilité, possède une flotte de près de 1,4 million de véhicules loués, dont près de 340 000 en France, mais entend surtout devenir la référence de la mobilité apportant des solutions flexibles et une expérience fluide, de manière responsable, pour tous les multiples trajets de la vie. Dans 27 pays, 7 500 collaborateurs apportent leur expérience au service de clients, entreprises de toutes tailles et particuliers.

Vers quels types de véhicules les professionnels se sont-ils orientés en 2020 ?

13,52 % : c’est la part de marché en entreprise du total des véhicules électrifiés en 2020. A savoir, les véhicules particuliers (VP) et véhicules utilitaires légers (VUL) 100 % électriques et hybrides simples et rechargeables soit un total de 102 164 unités. Dans la famille des électrifiés, ce sont les hybrides rechargeables qui font la course en tête. Il s’est en effet immatriculé l’année dernière davantage d’hybrides rechargeables (32 490 VP + VUL) que de 100 % électriques (29 782 unités).

Comment expliquez-vous cet engouement pour les modèles hybrides rechargeables ?

L’engouement pour les modèles hybrides rechargeables s’illustre à travers l’explosion de la demande sur 12 mois (+ 276 %), alors que l’électrique affiche une progression de + 42,94 %. Pour ancrer leur expansion dans le temps, ces motorisations devront toutefois continuer à bénéficier des incitations publiques à l’achat ou à la location, sous peine de voir leur intérêt baisser. Il est probable que le choix porté sur les hybrides rechargeables soit une réponse face à l’inquiétude persistante autour de l’autonomie des véhicules 100% électriques. Avec l’expérience et le déploiement attendu du réseau de recharge, ces inquiétudes vont s’estomper et la proportion de 100% électriques augmenter significativement à l’avenir.

Marché automobile BtoB : où se situe la France par rapport aux autres pays européens ?

Du fait de sa production très décarbonée d’électricité (nucléaire, hydraulique, éolienne et solaire) la France se situe dans une position favorable au sein des pays européens. Certes d’autres pays comme la Norvège dont la production est à 94 % hydraulique, ont fait de la mise à la route de véhicules électriques une plus grande priorité. Mais notamment sous l’impulsion des constructeurs nationaux, on peut penser que notre pays se classera rapidement parmi les références en matière d’électrification de véhicules.

Selon le dernier Baromètre des Flottes et de la Mobilité de l’Arval Mobility Observatory (édition 2021) réalisé par l’institut Kantar, on voit que l’adoption des énergies alternatives dans les entreprises passe clairement à la vitesse supérieure en France :

57% des responsables de flotte déclarent utiliser au moins une technologie alternative (hybride ou 100% électrique), contre 30 % en 2020 et 42 % pour l’Europe. Cet accroissement très rapide place désormais la France dans le trio de tête des pays européens, derrière les Pays-Bas et l’Italie

• Ils pourraient être 80% à utiliser au moins une énergie alternative d’ici 3 ans.

Ce dynamisme concerne désormais l’ensemble des entreprises, même si les TPE restent moins bien équipées. En un an, le segment des entreprises de moins de 10 salariés a pourtant vu ses intentions progresser de 26 points pour atteindre 57 % (contre 31 % en 2020). C’est toutefois le segment des entreprises de taille moyenne qui progresse le plus avec 90 % de réponses favorables à 3 ans, contre 42 % il y a un an (+ 48 points).

• Par type d’énergies : l’hybride et l’hybride rechargeable enregistrent chacun un potentiel de 7 entreprises sur 10 utilisatrices d’ici 3 ans, contre 4 sur 10 il y a un an. Le 100% électrique progresse aussi, puisqu’en 2023, il pourrait être utilisé par 2/3 des entreprises (contre un tiers en 2020) et représenter près d’1 véhicule de flotte sur 2.

Lire la suite sur Avem.fr

Pour en apprendre plus sur l’AVEM :

Adoption des nouvelles mobilités : accompagner les collaborateurs

Pour en apprendre plus sur l’Arval Mobility Observatory et François Piot :

Verdir sa flotte : les entreprises à la croisée des chemins