Une étude pour entrevoir l’avenir des flottes

Entre rationalisme économique, engagement écologique, usages, dimension RH et fiscalité, les défis qui s’imposent aux dirigeants d’entreprises et gestionnaires de flotte sont nombreux. Hyundai s’est associée à L’automobile & l’entreprise pour réaliser une vaste étude sur l’avenir des flottes d’entreprise. Décryptage.

En partenariat avec L’automobile & L’entreprise et Infopro Etudes, Hyundai a lancé une vaste étude sur l’avenir des flottes automobiles. Dirigeants d’entreprises, gestionnaires de flottes, ont ainsi pu répondre à un questionnaire qui permette de mieux identifier les usages, les enjeux et les besoins à venir. Entre évolutions normatives, contraintes budgétaires, fiscalité et usages, cette étude permet d’entrevoir ce que sera l’avenir des flottes automobiles…

Flottes d’entreprises : l’état de l’art

« Notre ambition consistait à dresser un état des lieux des flottes d’entreprise, indique Dominique Gobin, directeur ventes flottes et véhicules d’occasion, Hyundai Motor France. Un moyen pour Hyundai de mieux répondre aux attentes d’un marché qui connait des évolutions importantes ». Sans surprise, les entreprises privilégient majoritairement la LLD pour leurs flottes automobiles (65%) et restent vigilantes quant au prix des véhicules professionnels qu’elles choisissent (61%). Toutefois, d’autre critères de choix sont aujourd’hui pris en considération, tels que la performance écologique (43%), la fiabilité (40%), les équipements orientés business (36%)… « La notion de TCO, si elle reste importante, cède peu à peu la place au TCM (Total cost of Mobility), observe Dominique Gobin, ce qui illustre bien l’évolution de la fonction de Gestionnaire de flotte ».

WLTP et IFRS16 : des enjeux encore sous-estimés

Le contexte normatif et réglementaire a récemment évolué. Peu de participants à l’enquête sont à ce jour en mesure de se prononcer sur les impacts de la norme IFRS16 qui pour objectif d’harmoniser la présentation des états financiers des entreprises. Pour ceux qui y parviennent, les avis sont partagés : 22% la perçoivent comme une contrainte, 17% comme une opportunité, et 11% comme un tournant. De la même façon, les répondants à cette vaste enquête méconnaissent majoritairement (61%) la procédure WLTP. Pour mémoire, depuis le 1er Septembre 2018, ce protocole de test WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures, pour procédure d’essai mondiale harmonisée pour les véhicules légers) est entré en vigueur. « WLTP est tout à la fois une difficulté et une opportunité, indique Dominique Gobin, mais il apparaît que ce contexte impactant, notamment pour les renouvellements de flotte, reste encore sous-estimé ! ».

Une gestion de flotte qui prend de la hauteur

Les gestionnaires de flotte sont aujourd’hui à la croisée des chemins. Alors que les contingences financières, écologiques et sociétales se multiplient, les mentalités évoluent. « Si 80% des entreprises interrogées sont engagées dans une démarche envers la protection de l’environnement, l’écologie n’est pas le seul vecteur de l’évolution, observe Dominique Gobin. Pour conjuguer l’ensemble de leurs impératifs, les gestionnaires de flotte s’inscrivent dans une dimension plus transverse, qui les positionne comme les véritables garants de la politique de mobilité de l’entreprise ».

Téléchargez l’étude complète

L'avenir des flottes automobiles