Protection juridique : votre entreprise en a-t-elle vraiment besoin ?

En matière d’automobile, les risques de litiges sont légion. Vous êtes en désaccord avec un tiers ? Vous avez subi un préjudice ? La protection juridique est indispensable pour vous défendre à moindre coût. Voyons comment et sous quelles conditions.

La garantie protection juridique auto s’applique aux litiges qui concernent votre véhicule et vous opposent à un tiers. Ce tiers peut être un concessionnaire, un garagiste, un constructeur… L’assureur prend alors en charge la défense de vos intérêts.

Comment fonctionne la garantie protection juridique ? Dans quelles situations peut-on l’activer ? La protection juridique adossée à un contrat support est-elle suffisante ? Notre éclairage et les réponses d’un expert : Samuel Charpentier chez Théorème.

Que prend en charge une garantie protection juridique ?

Un différend vous oppose à une tierce personne concernant votre véhicule ? La garantie juridique vous épaule, fait valoir vos droits et défend vos intérêts. Voici sous quelles formes :

  • Des conseils par téléphone : vous informer sur vos droits est son premier rôle. Un juriste peut vous aider à rédiger un courrier destiné à votre adversaire. Cela suffit parfois à débloquer la situation, notamment en cas de léger différend.
  • Dans le cadre d’une démarche amiable : l’assureur met en oeuvre les moyens nécessaires à la résolution du litige. L’aide apportée est juridique et administrative : constats d’huissier, expertises, honoraires d’avocat… Pour négocier avec son adversaire, l’assuré est épaulé par une équipe de juristes. Mais son assurance peut aussi prendre la main dans les négociations, en se substituant à l’assuré.

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur fleet-lemag.total.fr.